Accueil Forums Forum Starseed Actualités Galactiques Répondre à : Actualités Galactiques

#1259
Anahata Ka
Participant

5eme Soleil

LA COHÉRENCE DU 5ÈME SOLEIL

Ce n’est plus un secret, nous vivons actuellement une période de « changement » prédite par les Mayas, depuis 5.125 ans.

Ce changement va engendrer le développement d’une nouvelle conscience car le magnétisme de la terre aura changé provoquant une intensification des fréquences et vibrations auxquelles il faudra s’adapter.

Ces changements affectent l’Univers entier et donneront naissance à un nouveau cycle cosmique.

Le calendrier sacré des Mayas « le Tzolkin » est de 260 jours à l’instar d’une gestation humaine. Ce lien entre un cycle cosmique et une grossesse, est essentiel pour les Mayas, car chaque cycle naissant est toujours fécondé dans le cycle précédent, qu’il s’agisse de la naissance d’un enfant ou de la naissance du 5e soleil.

L’univers entier forme un immense champ de conscience dont nous sommes les infimes participants.

L’avenir d’un nouveau « cycle » dépend de la vision et de la conscience du cycle précédent. Une brisure avec les anciens schémas s’impose. Les conditions et l’environnement dans lesquels se termine un cycle deviennent le « limon » du cycle suivant.

Quelle est l’origine de ces « prophéties » ?

Comme beaucoup d’anciennes civilisations, les Mayas étaient en adéquation avec le Cosmos, donc davantage liés à une dimension spirituelle et sacrée.

C’est en scrutant le ciel, que les Mayas ont découvert le point de croisement de l’écliptique avec la Voie Lactée.

C’est à cet endroit que se situe L’arbre du Monde.

Cet arbre sacré serait le « pilote » de l’évolution du monde à travers le temps.

D’après le calendrier Mayas, ce point d’intersection a été réactivé le 21 décembre 2012.

Le cycle « Pléïadien » (référence Mayas) et le cycle de la précession des équinoxes ont une durée identique de 26 000 ans.

C’est pour cela, que les « prophéties » Mayas ont un écho planétaire.

Le cycle de la précession des équinoxes est divisé en 12 ères de plus ou moins 2 200 ans.

Il apparaît une coïncidence extraordinaire entre la succession des ères et la nature des symboles, des mythes et des religions.

Le développement de l’Humanité est bien lié à la succession des constellations à travers le temps.

Cette mémoire que Jung appelle, « Inconscient Collectif » est identique à tous les hommes.

Actuellement, nous serions à l’aube de l’ère du Verseau, celle du “porteur d’eau”.

Le Verseau nous parle de liberté, de fraternité, de solidarité, d’ouverture cosmique, de coopération, d’innovation.

Le Verseau doit s’appuyer sur ses valeurs d’intégrité afin d’être reconnu et aimé et ceci en acceptant de vivre les transformations nécessaires pour y arriver.

L’ère du Verseau prend naissance dans l’ère finissante des Poissons.

Avec quels bagages amorçons-nous cette nouvelle étape dans l’évolution de l’humanité ?

• Dans le zodiaque, le signe du Lion s’oppose au Verseau.

• Que s’est-il passé à l’époque de l’Atlantide ? (ère du Lion).

• Quelles leçons avons-nous tiré du pouvoir et de l’orgueil de cette civilisation engloutie ?

L’ombre de cette ère peut nous faire penser à la folie de certains de nos hommes de pouvoir.

Pluton dans le signe du Capricorne entre 2008 et 2024, permet à l’humanité d’en prendre conscience et d’épurer ce « pouvoir absolu et manipulateur » que nous avons hérité de cette civilisation lointaine (pouvoir intérieur ou extérieur).

Ce qui est intéressant, c’est que la dernière période Mayas de 5 125 ans brosse les ères du Taureau, du Bélier et les Poissons… Un pan important de notre histoire depuis l’Égypte !

L’ère du Taureau, correspond au développement de la propriété, de la création du « cheptel » de l’avoir donc du capital.

Vers la fin de cette ère, l’humanité devait passer de l’Avoir à l’Être, accepter l’impermanence des biens matériels avec l’arrivée de l’ère du Bélier.

Une ère en quête d’identité, où les héros ne sont plus des dieux mais des hommes à la conquête de la « Toison d’or ».

Durant cette époque, le cerveau droit cède la place au cerveau gauche. La conscience cosmique cède la place au mental et au rationnel. Au lieu de continuer à se relier, l’homme a préféré se différencier.

L’ombre et la lumière sont les facettes d’une même réalité. C’est au cours de cette même ère qu’eut lieu la configuration exceptionnelle de 575 av. J.C. (conjonction d’Uranus/Neptune/Pluton), qui coïncida à l’émergence d’une pléiade de mystiques et de philosophes comme Socrate, Bouddha, Confucius, Lao Tzu, Périclès… Le Parthénon fut construit suivant les lois du Rectangles d’Or…

L’ère du Bélier, marquée par l’ego et la Justice donna naissance à l’ère des Poissons. Une ère « christique » liée à la Foi, l’Espérance et la Charité prêchant l’humilité, la serviabilité, le sacrifice et le pardon.

Mais, au lieu de sacrifier « son ego » à Dieu, les hommes ont pris le pouvoir en s’identifiant à Dieu. Combien de massacres au nom de Dieu !!! Cette période, dont nous sommes encore les acteurs, n’a pas toujours su et pu appliquer « Aime ton prochain comme toi-même ».

Quelle influence sur notre époque et que pouvons-nous faire ?

Aujourd’hui, à l’aube de l’ère du Verseau, voilà les questions que nous pourrions nous poser :

• Quel miroir nous renvoie l’ère du Lion et sommes-nous encore prisonniers du pouvoir égotique de cette époque ?

• Allons-nous enfin remettre à sa juste place le « culte sacré de la Mère », évidente à l’ère Cancer ?

• Quelle importance accordons-nous à notre parole et que fait-on de notre capacité de choix ? Le défi de l’ère Gémeaux ;

• L’avoir et la peur de manquer, de l’ère du Taureau, sont-ils encore le moteur de notre quotidien ? Voilà, le vrai défi de l’ère naissante du Verseau ;

• Notre quête d’identité doit-elle toujours se conjuguer avec égoïsme et destruction comme à l’ère Bélier ?

• Les croyances religieuses de l’ère Poissons, où tuer au nom de Dieu pour compenser ses peurs, céderont-elles la place à une spiritualité universelle ?

• Laisserons-nous les énergies du Verseau allier « sciences et spiritualité » afin de nous apporter le « sacré dans le monde sacré » ?

Au 21 décembre 2012, est né le 5e soleil ou monde où l’homme devra prendre la place centrale.

Après avoir vécu et intégré les 4 éléments (feu, terre, air, eau) des cycles précédents, l’homme incarnant l’éther prendra sa vraie place. Celle du cœur.

Le Cinq en astrologie est lié à l’énergie Lion : conscience, amour, créativité, individualité et reconnaissance. Le cinq est le symbole de la volonté divine et de la cohérence.

Nous quittons le quatre, le signe du Cancer, synonyme de matrice, de dépendance, d’émotions et du besoin d’être materné, ce qui réactivera la racine de nos peurs les plus profondes car archaïques !

Quel est le programme qui nous attend ?

Quitter les dépendances nourricières où le principe de plaisir prenait la place sur le principe de réalité. Dépasser le carré de la matière et privilégier l’élévation spirituelle, avec l’émergence d’une nouvelle conscience où l’intégrité rimera avec transparence et cohérence.

Prendre conscience que notre « faux self » masquait notre identité car elle était aliénée à une société de consommation qui nous a fait confondre « le désir » à n’importe quel prix avec le vrai bonheur inhérent à notre personnalité où l’essentiel est la fidélité à notre cœur…

Quel est le vrai message de ce nouveau cycle ?

Retrouver le « vrai sens des choses », car l’homme aura pris conscience de ses racines et de son appartenance cosmique. Il pourra alors incarner la « cohérence de ce 5e Soleil », de cette 5e chance…

Que la femme retrouve sa vraie place, car ce qu’elle représente est « sacré » à l’image de la matrice cosmique, celle qui donne la Vie à partir de sa grotte sacrée.