L’Epreuve de L’Eveil

Aujourd’hui, nous allons parler du défi de s’éveiller et de sortir de ses anciens schémas de conscience et blocages inconscients. Car on le sait, l’être humain étant un être routinier par nature, une question se pose : Comment sortir des anciens schémas ?

 Et aussi, l’éveil c’est quoi ?  Prendre conscience, oui, mais de quoi ? et moi la dedans…

Car même si sur le papier, on se ressemble tous ; en réalité là où nous en sommes sur notre chemin d’évolution fera nous n’aurons pas tous les même défis à relever.

Un Voyage Merveilleux

Et bien qu’on se le dise, se réveiller un matin, voguer à ses activités journalières et réaliser qu’une nouvelle forme de perception subtile se manifeste dans votre vie est merveilleux ; parfois déconcertant mais c’est génial.
Voir une aura pour la première fois, répéter l’expérience, sentir les vibrations parcourir tout son corp, parvenir à faire la part entre ses pensées et les messages de ses guides est une expérience fantastique je l’avoue ; et constitue un super encouragement pour vous dire que les choses avancent dans une bonne direction. En phase !
Mais ceci implique déjà un certain niveau de lâcher-prise, de confiance en la vie, en son intuition et en l’assurance d’être relié à tout. Dans cette situation l’idée d’être Un avec le tout peut alors émerger et faire son petit bout de chemin.
Mais que se passe-t-il lorsqu’on est hors phase, pour celles et ceux qui sont dans la séparation la plus totale, complètement enfermés dans la kitchenette de leur mental ? Eh bien, c’est beaucoup moins sympa.

Le "Calvaire" de la Séparation Mentale

Alors oui, je vois déjà venir les commentaires du style «la séparation n’a rien d’un calvaire, c’est une des choses importantes que nous avons souhaité expérimenter en venant ici ».

Alors oui, bien sûr, mais ici nous traitons un aspect plus spécifique, à savoir comment l’éveil spirituel se déroule chez les personnes qui fonctionnent encore en mode control / ultra control & mental (humain v.1.1).
Là, c’est une autre histoire…
Rappelons que pour la plupart, ces personnes ne sont même pas consciente de ce qu’est l’inconscient, parfois même leurs émotions, que tout ça pour elle, c’est du chinois (oui c’est plus fréquent qu’on ne le pense) et dans même temps sont en proie à un malaise profond, une urgence intérieure non définie, stress, anxiété… qu’elle ne peuvent plus ignorer.
Pour ces personnes, l’éveil dans sa toute première phase est souvent synonyme de dépression, angoisse, burnout… bref que du bonheur ! 😉

Exemple 1 - Jean Claude le "rationel"

Au cours d’une simple journée (hier au moment où j’écris cet article), plusieurs profils de personnes ultra mentales et « contrôlantes » se sont succédées au cabinet, toutes avec la même attente (aller mieux) et répondant à un appel intérieur sans réellement comprendre ce qui se passe en elles.

Prenez ce monsieur par exemple, appelons-le Jean Claude, premier homme de la journée, totalement fermé à des pratiques telles que l’hypnose ; qui traine ses crises d’angoisse et de panique depuis l’âge de 16 ans… il en 40 maintenant.
Au départ totalement hermétique à toute forme de « médecine parallèle » comme il dit, qui sur les conseils de son docteur psy, tente en dernier recours… l’hypnose (au bout de 33 ans tout de même). Je le rencontre donc en séance pour la première fois, écoute son histoire, tente une première approche pour observer sa faciliter à se laisser aller. Résultat : Porte close, sujet fermés, luttant vaillamment pour ne pas lâcher-prise et maintenir ses croyances.

Une négociation commence alors avec son mental “rationnel” et contrôlant, ce qu’il perçoit de lui, ce qu’il pense vrai ou possible, et arrive naturellement l’émergence d’une question fondamentale avec laquelle nous allons devoir composer pendant une ½ heure :

« Que va-t-il se passer si je lâche ?  Ca me fait peur… » avouera-t-il au bout de quelques minutes.

Et c’est toute la question pour ces personnes. Elles s’accrochent à des fonctionnements mentaux ultra limités et limitant, ne connaissant finalement que ça, et cherchent, cherchent et tourne et tourne dans le cercle vicieux du mental en quête d’impossibles solutions qu’elles ne trouverons jamais… en tout cas, pas ici.

Mais ça fini toujours par s’ouvrir 😉

Evidemment, j’aurais pu lui faire découvrir les joies de son être intérieur avec une forme d’hypnose “abrupte”, façon hypnose classique, directe et directive, 1, 2, 3… dodo. Mais pour quel bénéfice ? Qu’il se mette à croire que cela vient de moi et de mes talents et non de lui. 

A la place, je privilégie donc une approche douce en proposant différents effets hypnotiques afin de lui permettre de comprendre qu’il y a tant à découvrir sur lui et que cela commence maintenant… C’est mieux.

Il lutte encore un peu, le mental commence à faiblir, la détente et le lâcher-prise prennent le pas : Il accepte ce qui se passe. Toujours une peu de retenue et de réserve, c’est normal, et une de mes programmation inconsciente prend effet sous ses yeux sous la forme d’une main venant se colle au visage par elle-même. 

Il fit es-to-ma-qué ! Il n’en croyait pas ses yeux. Pourtant, c’est basique pour nous autres praticien, mais lui ne croyait pas cela possible en fut littéralement choqué (positivement bien sûr).

Bref, u final 40 min après le premier contact, ça y est, une première compréhension globale est en train d’émerger. Tout n’est pas dans le mental et lâcher-prise permet dépasser certaines limites. L’hypnose est réelle, l’inconscient aussi ; il est commence à comprendre qu’il est peut-être plus que ce qu’il croyait être, bien plus… l’exploration à maintenant réellement commencée.

Exemple 2 - Jeanine "La Contrôlante"

Prenez cette autre personne, une femme cette fois ; un peu extrême dans l’exemple, mais représentative d’une certaine classe de personne.

Tout part à volo dans sa vie, mariage, travail, famille, maison. Tous les domaines sont impactés. Volontaire pour autant, elle enchaine séance de psychologie, psychiatrie, acuponcture, kinésio… et maintenant hypnose.
De prime abord et logiquement, elle devrait avancer, commencer à faire la lumière sur son être intérieur. Des milliers d’euros dépensés en soin, des dizaines d’heures, d’innombrables déplacement et autre conversations… Qu’en reste-t-il à la fin ?

Une lutte acharnée ! 12 séances plus tard, elle commence enfin à entre-apercevoir un début de début d’évolution… Car la vérité est « aidez-moi, mais surtout touchez à rien ».  Cela aussi est infiniment plus fréquent qu’on le crois, et nombre de personnes choisiront de maintenir un système déficient et la souffrance inhérente, plutôt que de changer. Elle peuvent le faire pendant des décénnies (cf exemple 1). 

Dans ce cas précis, il est plus facile de maintenir et de souffrir que d’essayer de faire l’effort d’évoluer, même si les apparences conscientes montrent quelqu’un de volontaire. Au niveau inconscient tout cela est très différent. 

S’éveiller veut dire se repenser, lâcher le mental et le contrôle, tout le monde n’y est pas prêt ou doit prendre le temps de s’y préparer. Et vous, où pensez-vous vous situez sur vis à vis de cette question… …et moi, où en suis-je également…

Exemple 3 - Clarisse "Perte de répère"

Et que se passe-t-il alors quand la perte de repère est totale, quand la réalité anciennement confortable (ou supportable) ne l’est plus et éclate en milles morceaux, quand plus rien n’est à sa place.

La journée se termine, dernier rendez-vous. Se présente une femme, la quarantaine, aussi jolie que perdue. Cela est notre 3ème séance, le motif apparent de consultation est « phobie des transports» (un classique). Les 2 premiers rdv montrent que le problème est tout autre est que cette phobie s’avère être bien utile (on appelle ça un avantage secondaire).
Séance 1 : découverte, oulala l’inconscient ça existe. Séance 2 : Apprentissage de l’écoute intérieure et libération émotionnelle. Ca commence à chauffer…

Résultat : 15 jours d’arrêt. La personne, commençant à recueillir les messages de son subconscient réalise qu’elle est totalement à côté de sa vie. Plus aucun plaisir, plus envie de rester ici, tout est sec. Une sorte de mort intérieure en attenant la « vrai ».

En réalité, elle n’a rien découvert, elle savait déjà très bien tout ça… et l’avais gentiment enfermé à double tour au plus profond d’elle-même. Mais voila, elle venait de donner son attention consciente à tout cela, et ne pouvait dès lors plus l’ignorer. Fini de faire comme avant, retour en arrière impossible, le glas avait sonné, une pause obligatoire venait de s’imposer et l’éveil à commencé.

Mais à quel prix. Cette personne « subit » cet état de fait et ne comprend rien à ce qui lui arrive : Totale Confusion.

Le changement né de la confusion on le sait, mais le dire est une chose, le vivre en est une autre. C’est une épreuve, un sable mouvant à traverser… et c’est tout sauf évident. Vous qui me lisez, logiquement vous le savez, s’éveiller dans les premières étapes est loin d’être agréable et aisée. Les papillons s’est pour après, d’abord il fit traverser le marais.

Et c’est vis-à-vis de ces personnes, et de leur appel intérieur à s’apaiser, à se réveiller, que je voulais vous partager cet article, car prendre la dimension de l’éveil spirituel qui se passe actuellement inclus cela aussi… en fait surtout. Beaucoup de nos amis, frères, sœurs, parents auront à en passer par là (ou y sont déjà), et c’est un moment extrêmement délicat.

Car Si Ils/Elles savaient

Bien sûr que c’est dur, c’est difficile de traverser tout ça, de mettre à jour ses repères, son meta-modèle, de lâcher ses croyances acquises, apprises ou imposées. Mais que c’est chouette d’avancer sur ce chemin, que c’est chouette de se réveiller un matin et de commencer à saisir une nouvelle essence des choses, ou la vie, la conscience et la source dispersent leurs bienfaits sans compter.

Que c’est chouette enfin de comprendre l’essence des choses, puis de comprendre et de comprendre encore ; jusqu’à comprendre qu’en fait on a encore rien compris lol ! Et de se laisser guider, accompagner et enseigner par la vie, son intuition et les synchronicités. De percevoir qu’elles font sens, qu’elle répondent à certaines de nos questions si ce n’est toutes, de saisir que la solution a chaque chose est à venir, que chaque problème est un enseignement, de lâcher-prise, de faire confiance et d’agir dans le courant de la vie.

Que c’est chouette de réaliser l’importance d’aligner sa parole à sa pensée, ses actes à ses intuitions, d’observer que rien n’est acquis pour autant et que les épreuves et challenges bien que plus remuants encore, s’étalent moins dans la durée ; de ressentir que quand c’est aligné ça marche et que quand on lutte trop, ce n’est peut-être plus notre chemin.

Bref, ça en vaut vraiment la peine, et si toi qui lis ces lignes tu te reconnais tout ou parti dans un des 3 exemples ci-dessus, dis toi que c’est encore bien en dessous de tout ce que j’ai pu être. J’ai été bien pire et bien plus loin que ces 3 personnes réunis ; et pourtant c’est bien moi qui t’écris aujourd’hui.

Accroche-toi car ça en vaut la peine. Prend le temps de t’écouter car là est la clé. Fais ce qui te plait , te passionne car c’est le meilleur arbre pour toi, là où il y aura le plus de fraicheur et où tu récoltera les meilleurs fruits.

Et si toi aussi, tu avances sur ce chemin merveilleux, même si la pente est raide parfois, partage avec nous ton parcours, tes réussites et tes obstacles, passe faire un tour sur le forum  ou rejoins-nous sur un de nos ateliers. L’éveil est un chemin qui se partage, une communion en toi-même et entre tous les êtres. Tu es aimé, admiré pour cela, tu es une fleur en train de s’ouvrir au soleil, ne l’oublie jamais.

Et rassures-toi, on ne se retrouve le dimanche habillé en blanc autour d’un cercle de cailloux… (quoi que… 😉)

L’Epreuve de L’Eveil